Autotransformateurs

Vous souhaitez savoir comment un autotransfo marche ? Appuyez sur détails ci-dessous :

D’après la définition de la Commission électrotechnique internationale, un autotransfo est un « transformateur dont au moins deux enroulements ont une partie commune ». Concrètement il s’agit d’un transformateur ne disposant que d’un seul enroulement, le secondaire étant une partie de l’enroulement primaire. Le courant alimentant le transformateur parcourt le primaire en totalité et une dérivation à un point donné de celui-ci détermine la sortie du secondaire.

Avantages :

En comparaison d’un transformateur à deux enroulements de même puissance l’autotransfo a les avantages suivants dus à l’économie d’un enroulement, il est :

  • plus petit
  • moins cher
  • plus efficace, son rendement est plus élevé

Le gain en coût et en taille est dû à la section des conducteurs, qui peut être choisie plus petite que sur un transformateur classique. En effet, l’enroulement entre le secondaire et le point froid ne conduit que la différence entre le courant du secondaire et celui du primaire. Ce courant est donc inférieur à celui du secondaire conduit par un transformateur classique. Par ailleurs l’usage d’un seul enroulement physique pour le secondaire et le primaire permet également des économies en taille.

Inconvénients :

Toutefois à côté de ces avantages l’autotransfo a également des défauts importants :

  • il ne dispose pas d’une isolation galvanique entre le primaire et le secondaire, ce qui peut-être dangereux, entre autres dans le cas où l’enroulement primaire aurait un défaut (voir image), ou si l’enroulement secondaire est ouvert, la tension aux bornes du secondaire pourrait être égale à celle du primaire
  • le courant de court-circuit d’un autotransformateur est significativement plus élevé que celui d’un transformateur classique

Crédits : Wikipédia